Bivouac & Grèce

Dernière mise à jour : 17 juil.

Un mot de vocabulaire

Avant toute chose, il convient de distinguer le camping sauvage du bivouac. Le bivouac consiste à installer un campement sommaire - c'est à dire sans disperser ses effets personnels tout autour du campement - pour une seule nuit (du soir au matin) dans un espace naturel éloigné de toute offre d’hébergement.

Le camping sauvage concerne quant à lui les voyageurs motorisés qui souhaitent rester plusieurs jours sur un site non aménagé à cet effet, et souvent plus proche d’une zone urbaine.


Peut on bivouaquer légalement en Grèce ?


En Grèce le bivouac n'est pas officiellement autorisé. En dehors des zones touristiques, cependant, le bivouac est généralement tolérée par les autorités et les résidents.


Certaines règles de bonne conduite s’appliquent:

  • rester discret et privilégier une installation peu encombrante

  • ne rien laisser traîner en-dehors de son hébergement ; ni déchets ni nourriture pouvant attirer des animaux ou être sources de pollution

  • limiter les nuisances sonores et lumineuses

  • en Grèce & Sardaigne : aucun feux de camps et ni barbecues ! il en va de votre sécurité.

  • effacer toute trace de son passage au moment du départ.




Peut on faire du camping sauvage en Grèce ?

Non c'est formellement interdit. L'interdiction est régulièrement contrôlée surtout en haute saison dans les zones touristiques, les réserves naturelles et sur les plages et, dans le pire des cas, des amendes sont infligées.


Dans les zones touristiques, les réserves naturelles et les plages jusqu'à 3000 € et trois mois d'emprisonnement peuvent être imposés.

Dans les autres domaines, une amende pouvant aller jusqu'à 300 € peut être infligée.




60 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout