La Sardaigne … et ?

Dernière mise à jour : 17 juil.

Deuxième plus grande île de la Méditerranée, la Sardaigne a une histoire très ancienne et magique, alimentée par son archéologie singulière et sa position stratégique pour les anciens navigateurs qui occupaient le bassin de la Méditerranée.

Parmi ceux-ci, les Grecs anciens, avaient donné à la Sardaigne six différents noms, preuve de la considération dont l’île jouissait auprès d’eux, attention qui est à la base de l’une des théories qui veut identifier la Sardaigne comme Atlantide, terre mythique évoquée par Platon dans deux de ses Dialogues, le Timée puis le Critias.

Le principal supporteur de cette théorie est un journaliste sarde, Sergio Frau. Il suppose que les colonnes d’Hercule mentionnées par Platon doivent être placées dans le canal de Sicile (qui est souvent sujet à des courants puissants, comme décrit par Platon) : les personnes qui ont construit les nuraghi coïncideraient alors avec le peuple mystérieux de Shardana ou de Šerden (d’ici l’origine du nom actuel, Sardaigne), mentionnés parmi les «peuples de la mer» qui ont essayé d’envahir le royaume d’Egypte et dont l’existence est témoignée par la récente découverte des statues des « géants de Monti’e Prama », sur le territoire de la commune de Cabras, considérés comme des guerriers choisis par les pharaons comme gardiens personnels.

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout